jeudi 24 septembre 2020

Tour de Belle-Ile et runs au programme de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute

Initialement prévu le jeudi 24 septembre à 14 heures, le coup d’envoi de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute aura finalement lieu ce samedi 26 septembre à 12 heures. La Direction de course, qui avait suspendu le départ de cette épreuve en double de la classe Mini 6,50 pour cause de premier coup de vent automnal, a confirmé aujourd’hui cette nouvelle date et le parcours. Les 76 duos s’élanceront donc sur une boucle de 115 milles nautiques au départ et à l’arrivée de Concarneau en contournant Belle-Ile-en-Mer par tribord. Pour faire patienter les coureurs jusqu’à samedi, la classe Mini 6,50 propose aux coureurs de se mettre en jambes, vendredi après-midi, à l’occasion de runs de vitesse Ino-Rope organisés dans la baie de Concarneau. Spectacle assuré sur la corniche !

Photo de la Duo Concarneau - Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Lizzart Production


Tour de Belle-Ile-en-Mer
La flotte des Mini 6,50 quittera donc les pontons concarnois ce samedi 26 septembre à partir de 9H30 pour rejoindre la zone de course en baie de Concarneau où le départ de la Duo Concarneau sera donné à 12 heures dans des conditions météorologiques clémentes. En effet samedi, les duos devraient s’élancer sur une boucle de 115 milles nautiques dans un faible vent d’est qui se renforcera en s’orientant dans le nord nord-ouest lors du contournement de Belle-Ile-en-Mer que les premiers devraient atteindre en fin d’après-midi. C’est dans un flux moyen de 10-17 nœuds que les coureurs reviendront ensuite vers la baie de Concarneau après un crochet devant Lorient aux environs de minuit. Pour connaitre les vainqueurs Proto et Série, il faudra être matinal puisque les premiers bateaux sont attendus aux alentours de 5h dimanche 27 septembre. Les arrivées devraient s’étirer ensuite jusqu’au milieu de l’après-midi.
 
Excès de vitesse 

En attendant le coup d’envoi de l’épreuve, la classe Mini 6,50 propose aux coureurs de s’exercer vendredi après-midi sur des runs de vitesse Ino-Rope en baie de Concarneau. Sur un parcours de 1,5 milles nautiques, balisé par deux portes, les duos volontaires auront tout le loisir de tenter d’établir des records de vitesse, de tester leur monocoque, d’essayer différentes configurations de voiles ou encore de se jauger par rapport à leurs concurrents. Un exercice qui devrait ravir de nombreux coureurs amateurs de sensations fortes et compétiteurs avant tout, avides de se mesurer aux autres. Organisés dans la baie et si le temps le permet, ces runs Ino-Rope pourront être suivis de la corniche concarnoise par le grand public. Les résultats et les temps de références de ces pointes de vitesse seront, quant à eux, partagés sur le site et les réseaux sociaux de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute.



Ambiance bricolage sur les pontons de la Duo Concarneau - Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Lizzart Production

Ils ont dit :
 
François Jambou, co-skipper du 930 Cassiopée SNCF :

« La Direction de course a pris une décision hyper pertinente de reporter le départ à samedi. Envoyer la flotte demain aurait certainement mis plusieurs bateaux en difficulté. Les années paires, la flotte des coureurs du circuit Mini 6,50 est souvent très renouvelée avec des ministes moins aguerris que d’autres. C’est d’autant plus vrai cette année avec la crise sanitaire et une saison raccourcie suite à l’annulation de plusieurs épreuves. Dans la course au large, la classe Mini 6,50 sert souvent de pied à l’étrier pour de nombreux coureurs. Donc reporter le départ à samedi est une très bonne idée, d’autant que la frustration de certains pourra être contenu grâce aux runs organisés vendredi. Cela offrira également un super spectacle au public. »
 
Brieuc Lebec, skipper du 914 Maitri - A race for change :

« Je crois que l’on s’attendait tous à ce que le départ soit reporté et nous sommes tous ravis de savoir que la course aura bien lieu samedi avec un format réduit. C’est la seule épreuve en double de la saison. Cet exercice est intéressant car naviguer à deux permet d’intensifier la compétition, il nous faudra être encore plus concentrés à la barre, sur les réglages et la vitesse du bateau qu’en solo. Ceux-ci seront d’autant plus important que le parcours est assez court. Avoir Julien Bourgeois à mes côtés (vainqueur en Proto de l’édition précédente) permet de porter un regard critique sur ma vitesse et de comparer nos deux types de conduites sous spi et dans la brise. J’ai grandi avec Julien à la Trinité-sur-Mer où nous avons beaucoup navigué l’un contre l’autre. C’est amusant de se retrouver ensemble sur le même bateau à régater sur le même parcours et dans les mêmes conditions météorologiques que lors de notre première navigation ensemble sur mon Mini. »
 
Fabrice Sorin, skipper du 968 Jules :

« Le report du départ à samedi est une sage décision, la Direction de course n’avait pas beaucoup d’autre choix. Pour nous, coureurs, c’est toujours une frustration de ne pas naviguer ou d’avoir un parcours raccourci mais c’est notre métier de nous adapter. Sur l’eau, nous adaptons sans cesse notre navigation à la météo et à terre, nous nous adaptons aux décisions de la Direction de course. Le parcours de samedi promet d’être tactiquement intéressant avec pas mal de transitions sur le premier tiers de la course, ensuite cela semble être plus stable avec peut-être un tamponnage au vent de Belle-Ile. Mais les conditions peuvent encore changer d’ici le départ… Je suis ravi de naviguer avec David Raison qui est un bon pote et dont l’œil d’architecte et sa connaissance du bateau vont me permettre de mieux connaitre les faiblesses et les avantages de mon Mini. »
 

Pierre Blanchot, skipper du 890 Soley :
« En convoyant de La Rochelle à Concarneau, nous savions qu’il y avait un risque que l’épreuve soit annulée ou retardée. Donc le report et les modifications de programme ne sont pas une surprise mais l’envie de régater avec les copains était trop forte pour ne pas venir jusqu’ici.  Aujourd’hui nous n’avons pas pris de décision quant à notre participation aux runs de demain. On avisera selon la météo pour ne pas risquer de casser le bateau et surtout rester en mesure de prendre le départ samedi pour le parcours autour de Belle-Ile. Car c’est avec grand plaisir que nous défierons nos concurrents sur cette Duo Concarneau avec l’envie de prouver que les bateaux de Série Ofcet n’ont rien à envier aux nez ronds (rires). »

Avenant n°4

 



AVENANT à l’AVIS DE COURSE (N°4) et aux IC



CONCARNEAU -MINI 6.50

Challenge BFR marée haute



AC 5. PROGRAMME DES COURSES


5.1 Les courses sont prévues suivant le programme suivant :


Vendredi 25 Septembre : PAS DE COURSE

Vendredi après-midi la CLASSE MINI propose d’organiser des Runs merci aux concurrents intéressés de se manifester au PC Course aujourd’hui avant 17h00.


IC 11 DEPART


Samedi 26 Septembre : de 8H30 à 10h30 émargement.

Envoi du Signal d’avertissement : 12H00 parcours N°1 (voir annexe parcours).


IC 15. TEMPS CIBLE ET TEMPS LIMITE


15.1 Les bateaux manquant à finir le Dimanche 27 Septembre 2020 avant 16h00 seront classés DNF. La ligne d’arrivée sera ouverte jusqu’à 18 h00 pour les prises de temps d’éventuels retardataires.


AC 5.5 (modification du lieu de la remise du prix – conformément aux IC)


Le Dimanche 27 Septembre la remise des prix aura lieu à 17h00 au CAC Quai Bougainville.


Le protocole sanitaire impose place assise et port du masque obligatoire





Le président de comité de course

Patrick QUIDEAU

mercredi 23 septembre 2020

Les instructions de course sont en ligne

Publication des instructions de course


https://www.dropbox.com/s/62vc00taxisfiua/AC%20%20DUO%20%20CONCARNEAU%20%20BFR%20MAREE%20HAUTE.pdf?dl=0

https://www.dropbox.com/s/b1ln3vdn11ghsfs/IC%20DUO%20CONCARNEAU%202020.pdf?dl=0


Publication des annexes aux instructions de courses

https://www.dropbox.com/s/62vc00taxisfiua/AC%20%20DUO%20%20CONCARNEAU%20%20BFR%20MAREE%20HAUTE.pdf?dl=0

https://www.dropbox.com/s/s1d16ug7ax6vpbb/annexes%20aux%20IC%20de%20la%20%20DUO%20CC%202020.pdf?dl=0

Avenant n°3

 



AVENANT AVIS DE COURSE N°3


CONCARNEAU -MINI 6.50


Challenge BFR marée haute



5. PROGRAMME DES COURSES


5.1 Les courses sont prévues suivant le programme suivant :


Du mardi 22 Septembre à 9h00 au mercredi 23 Septembre à 17H00 : Contrôle de sécurité


Mercredi 23 Septembre : Briefing à 17h00 pour le premier groupe désigné à la chaine d’inscription ; le deuxième groupe aura son briefing à 18h30


Vendredi 25 Septembre : ouverture de l’émargement de 7h30 à 8h30


Envoi du signal d’avertissement à 9h30 si les conditions météo le permettent (voir zone de course § 7)


Samedi 26 Septembre : de 9h00 à 11h00 émargement


Envoi du signal d’avertissement à 12h00




Le président de comité de course


Patrick QUIDEAU

mardi 22 septembre 2020

Balises YellowBrick

 AVIS AUX DUOS 


Les balises YellowBrick sont à récupérer dès demain à partir de 9h au PC course.




Avenant n°2

 



AVENANT N°2 à l’Avis de Course


DUO CONCARNEAU – MINI 6.50

Challenge BFR Marée Haute


AUTORITE ORGANISATRICE


Société des Régates de Concarneau (SRC), Place de la Croix, 29900 CONCARNEAU


Avenant à 5.3 et 5.4


Remplacer :

5.3 Briefing
Le Mercredi 23 septembre à 18H00 au Pôle Nautique de la Croix.

par :

5.3 Briefing

Le briefing aura lieu le Mercredi 23 Septembre, pour les raisons liées au COVID,
une seule personne par équipage pourra participer au briefing.

Les concurrents sont divisés en 2 groupes (vu à l’inscription)

-un groupe aura son briefing à 17H00
-l’autre groupe aura son briefing à 18H30

Supprimer 5.4 (le diner prévu n’aura pas lieu)



Le Président du Comité de Course

Patrick Quideau

jeudi 17 septembre 2020

Carton plein à la Duo Concarneau - Challenge BFR Marée Haute

Le coup d’envoi de la Duo Concarneau Challenge BFR Marée Haute sera donné dans moins d’une semaine désormais. Le 24 septembre prochain, une marée de 78 Mini 6,50 s’attaquera à une boucle nautique de près de 300 milles au départ et à l’arrivée de Concarneau. Un joli plateau pour cette 3e épreuve de la classe Mini 6,50 et seule course en double pour la zone Atlantique. Selon la météo, la direction de course envisage deux parcours potentiels sur un vaste terrain de jeux allant de Brest à La Rochelle et déjà prometteur de nombreux pièges et rebondissements.


Photo de l'édition 2018 de la Duo Concarneau - Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Eliza Chohadzhieva

Carton plein
Du 22 au 27 septembre prochain, 78 Mini 6,50 vont investir pendant quelques jours l’avant et l’arrière-port de Concarneau à l’occasion de la Duo Concarneau Challenge BFR Marée Haute organisée par la Société des Régates de Concarneau et dont le départ sera donné le jeudi 24 septembre à 14h. Une flotte conséquente donc pour cette épreuve courue en double et bisannuelle de la classe Mini 6,50 qui se réjouit d’un tel engouement. Parmi les duos présents, 13 courront dans la catégorie des Proto et les 65 autres en catégorie Série. Chez les têtes d’affiches Proto, on notera la présence d’Ambrogio Beccaria et d’Irina Gracheva, tous les deux auteurs d’un beau début de saison et le retour de ministes expérimentés comme Axel Tréhin ou François Jambou qui avaient terminé premier et deuxième de l'édition 2018. Chez les Série, il faudra compter sur Léo Debiesse, très en forme après deux victoires sur les deux épreuves de la côte Atlantique, mais également sur Jean Marie Jézéquel, Jean Cruse ou Anne-Claire Le Berre dont les duos composés respectivement de Loïc Blin, Arnaud Machado ou Davy Baudart risquent de faire des étincelles. Mais si ces acteurs du circuit 6,50 ont connu un beau début de saison en solitaire, l’exercice du double pourrait très bien rebattre les cartes et voir émerger de nouveaux animateurs. 
A noter également la présence de 8 duos connaisseurs de la baie de Concarneau puisque s’entrainant à l’année au Centre d’Entrainement Mini 6,50 de la ville bleue. 
 
300 milles en Atlantique
Pour départager tout ce petit monde, une boucle de près de 300 milles nautiques attend les duos. Selon la météo, Hervé Gautier, le directeur de course, envisage deux parcours tracés dans une zone comprise entre Brest et La Rochelle. Soit un terrain de jeux assez vaste et varié pour offrir à la flotte des Mini 6,50 bon nombre d’obstacles et de pièges à déjouer comme les courants de la chaussée de Sein, les hauts fonds du plateau des Birvideaux, le contournement de Belle-Ile, l’embouchure de la Loire ou le banc de Guérande, ou encore les effets de vents dans la baie de Concarneau. Pour savoir quel duo aura tiré au mieux son épingle du jeu, il faudra attendre le samedi 26 septembre.
 
Protocole sanitaire 
Les podiums Série et Proto seront honorés lors de la remise des prix, dimanche 27 septembre à 17h dont le protocole sera adapté selon les mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19. Si celle-ci n’aura finalement pas eu raison du maintien de l’épreuve, nombreuses traditions de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute ont dû être annulées comme le repas des coureurs ou modifiées comme la tenue des briefings, la confirmation des inscriptions ou encore les contrôles de sécurité. 
Et si l’accès aux pontons sera réservé aux coureurs, le public est invité à visiter le salon nautique organisé par le chantier Marée Haute, partenaire de l’épreuve, qui se tiendra dans l'arrière-port de Concarneau du 23 septembre au 3 octobre et qui propose sur rendez-vous des visites de chantier et des essais en mer.


Photo de l'édition 2018 de la Duo Concarneau - Challenge BFR Marée Haute
Crédits obligatoires ©Eliza Chohadzhieva

Ils ont dit :
 
Marc Bigot, Maire de Concarneau :

« Concarneau est une ville tournée vers la mer, dotée d’un port à multiples facettes qui permet à tous les secteurs économiques, malgré le contexte sanitaire actuel, de garder son dynamisme. La course au large faisant partie de ces secteurs, nous avions avec la Société des Régates de Concarneau déjà eu la chance d’accueillir cet été les Figaro pour la Solo Guy Cotten. C’est désormais au tour de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute d’investir les pontons et de recevoir 78 Mini 6,50. Parmi les coureurs qui s’élanceront sur cette épreuve, un petit groupe a posé son sac depuis quelques années déjà dans notre ville. Nous avons d’ailleurs à cœur de les accompagner et de les suivre dans l’évolution de leur parcours en course au large à travers le Centre d’Entrainement Mini 6,50 de Concarneau. L’esprit de la classe Mini 6,50, le type de bateaux et la ténacité des coureurs se prêtent bien l’identité maritime de notre ville. »

Serge Calvez, dirigeant du chantier Marée Haute :
« Le chantier Marée Haute, créé en 2003, a commencé son aventure avec les Mini 6,50. Nous avons donc un lien et un regard particulier sur cette superbe classe d’où émerge des coureurs et surtout des passionnés. Il est important pour nous de partager l’aventure Mini 6,50 et quelle meilleure façon de le faire, ici, à domicile. En tant qu'acteur du milieu nautique de Concarneau, ville maritime, il est important pour nous d'accompagner la Société des Régates de Concarneau sur l'ensemble de ses évènements (courses, rallye, base d’entrainement.) et ainsi participer à son dynamisme. Nous les remercions pour leur dévouement et c’est avec plaisir que nous partageons l’aventure de la Duo Concarneau – Challenge BFR Marée Haute ».
 
Ambroggio Beccaria, skipper du 969 - Chaffoil :

« La Duo Concarneau est ma deuxième course en proto après la Mini en Mai remportée début septembre. Pour le moment le bateau fait un beau début de saison avec deux victoires sur 2 épreuves (Tanguy Bouroullec ayant remporté la Les Sables Les Açores en Baie de Morlaix sur le même mini 6,50), à moi de poursuivre sur cette lancée. Mais j’appréhende un peu car la concurrence sera rude avec le retour en Proto d’Axel Tréhin ou de François Jambou, des ministes très expérimentés. Plus à l’aise en Série où les problématiques sont très différentes qu’en Proto, il me faudra cette fois-ci beaucoup plus travailler sur la vitesse du bateau par exemple. Pour m’aider, je serai accompagné d’Amélie Grassi avec qui je devais partir de Concarneau au printemps dernier pour courir l’AG2R. Finalement, avec la crise sanitaire il n’y aura pas de transat en double pour nous cette année mais un parcours de près de 300 milles nautiques en atlantique en Mini et pour une première en double. » 
 
Léo Debiesse, skipper du 966 - Kelyfos :

« Je suis très content de mon début de saison avec deux courses et deux victoires. Cela m’a notamment permis de rencontrer au moins une fois une bonne partie de mes concurrents. Pour autant, rien n’est joué et sur la Duo Concarneau, une autre épreuve m’attend puisqu’elle se courre en double et que mes adversaires vont soit naviguer avec de nouveaux co-skippers soit avec de très bons ministes. Je pense notamment aux duos Anne-Claire Le Berre et Davy Baudart, Jean-Marie Jézéquel et Loïc Blin ou encore Arnaud Machado et Jean Cruse. Avec Bastian Oger, mon co-skipper, je m’attends donc à une course très différente des précédentes avec une concurrence revue. La Duo Concarneau sera mon avant-dernière course d’une saison certes très courte mais très intense. »